Slider

Quand changer de literie ?

Tous nos conseils pour détecter les signes de fatigue de votre literie

Renouveler sa literie ou changer de matelas, quel est le bon moment ? Tous les conseils, les signes qui montrent que vous devez changer de literie.

Il faut savoir que la France est un des pays qui prend le moins soin de son sommeil et de son dos, on change en moyenne sa literie tous les 14 ans. La moyenne aux Etats-Unis pour changer de literie est de 8 ans, c’est dire la différence. Beaucoup de vendeurs vous conseilleront de changer de literie tous les 7 ans, il faut relativiser ce chiffre, leur but est de vendre et pas de vous conseiller 
Nous considérons qu’il faut changer sa literie tous les 8 à 10 ans en fonction de son degré d’usure. Bien sûr, si votre lit vous donne mal au dos, n’attendez pas pour en changer, il y a une réelle relation entre literie et problèmes de dos 
Ce n’est pas parce que vous ne sentez pas de douleur qu’il ne faut pas changer de literie, attention les problèmes de dos ne sont jamais immédiat, c’est pour ça qu’il est important de prendre soin de sa literie et de la changer régulièrement dès le plus jeune âge.  

D’autre part une étude menée par le CHU de Montpellier a montré qu’une nouvelle literie procurait en moyenne 53 minutes de sommeil réparateur en plus ce qui n’est pas négligeable sachant que l’on dort entre 7 et 8 heures.

NB : pour prolonger la durée de vie de votre literie, pensez à nettoyer votre matelas régulièrement.

Derniers articles postés

Les effets du travail de nuit sur notre sommeil

Lorsque la journée est finie, nous avons tous hâte de retrouver notre domicile, de se détendre et de passer une bonne nuit de sommeil. Mais certaines professions, comme les secteurs de la santé ou de la sécurité, ne s’arrêtent jamais. Près de 3,5 millions de...

«SOS, je me réveille la nuit» : 5 solutions

Les troubles du sommeil peuvent être fréquents. Diverses raisons peuvent expliquer ce phénomène dérangeant, car vos nuits ne sont de ce fait pas aussi réparatrices qu’espéré. Les réveils nocturnes peuvent avoir une origine intrinsèque (interne à l’organisme) tels que...

Les réseaux sociaux peuvent-ils troubler notre sommeil ?

C’est une étude récente de « l’Eastern Ontario Research Institute » qui accable  ados et jeunes adultes, dont la plupart ont grandi avec le développement fulgurant des réseaux sociaux. On parle ici d’un échantillon de 5242 jeunes adultes, accordant au moins une heure...

Suivre « pas à pas » vos activités et votre sommeil

Cette grande mode des capteurs d’activités est apparue dans les années 2012, parmi tous les objets connectés qui ont donné naissance à la notion de « l’auto-évaluation ».  Le but étant de connaitre et de surveiller nos différentes activités physiques et physiologiques...

Comprendre ses nuits avec le capteur d’activité Beurer

Prise en main : Très simple d’utilisation, le capteur sous forme de disque se glisse directement sous le matelas. l’objet et très discret, imperceptible. La connexion avec le smartphone se fait via le Bluetooth de votre appareil.  Utilisation : Tout...

2. Les matelas en mousse

Là encore on peut observer de grosses évolutions sur les suspensions en mousse, à l’origine complètement chimiques, les matelas en mousse sont aujourd’hui de plus en plus naturels, ils n’utilisent plus de matériaux de type CFC qui sont très nocifs pour l’environnement. Les professionnels se mettent au vert. Là encore on distingue différents types de matelas en mousse.

 

  • Les matelas en mousse polyéther
Ce sont des matelas  mousse à cellule fermée, ils sont utilisés pour des matelas d’entrée de gamme en général ou pour des matelas secondaires.

Note de bienchoisir : ce type de matelas est suffisant pour une résidence secondaire ou pour un usage non intensif.

  • Les matelas en mousse polyuréthane
Ce sont des matelas mousse à cellule ouverte, ils ont une meilleure densité que les précédents et seront plus fermes avec une meilleure tenue dans le temps. Le principal inconvénient de ce type de matelas reste la sensibilité à l’humidité.

Note de bienchoisir : ce type de suspension est plus ferme mais n’est pas conseillé dans des lieux à forte humidité.

  • La mousse à mémoire de forme ou viscoélastique 
    • C’est la mousse la plus haut de gamme. A la base créée pour les voyages spatiaux cette mousse est la dernière innovation des mousses. Elle permet un excellent soutien pour les personnes ayant des problèmes de dos. Le plus gros problème avec les matelas en mousse à mémoire de forme vient du fait qu’ils sont sensibles à la chaleur. Si la pièce n’est pas chauffée le matelas sera dur comme du béton et au contraire si vous avez chaud la nuit et que vous transpirez beaucoup, vous allez être enveloppé et donc la chaleur sera entretenue dans la mousse à mémoire de forme.

    Note de bienchoisir : la mousse à mémoire de forme est agréable mais attention si vous avez chaud la nuit ou si vous transpirez.

    3. Les matelas à ressorts 

    Les matelas à ressorts sont composés de fils d’acier tréfilés et traités thermiquement. La principale qualité d’un matelas ressort c’est sa ventilation. La ventilation d’un matelas est très importante pour les personnes ayant chaud la nuit ou ayant tendance à transpirer pendant leur sommeil. Il y a trois principaux types matelas à ressorts que l’on rencontre généralement.

    • Les ressorts « bonnels » ou coniques
    Ce sont les ressorts que l’on connait tous et qui étaient historiquement les plus utilisés mais ils présentent de nombreux défauts, c’est pourquoi beaucoup de professionnels ont abandonné ce format de matelas à ressorts. Leur principal défaut est la longévité, elle est variable selon votre morphologie mais beaucoup de personnes se plaignent d’avoir des ressorts qui leur rentrent dans le dos rapidement.
    Note de bienchoisir : nous ne conseillons pas ce type de matelas à ressorts.
    • Les ressorts à multispires ou en fil continu
    Ils sont une technologie un peu particulière de matelas à ressorts. Il s’agit d’un seul fil d’acier étendu, on ne dort en fait que sur un seul et même ressort. Le principal problème avec ce type de matelas ressorts c’est l’indépendance de couchage. Vous risquez d’être gêné pendant la nuit par votre conjoint et d’avoir de gros problèmes de sommeil. Sachant que l’on se retourne en moyenne 40 fois par nuit, à deux cela fait 80. De plus, on sent rapidement les fils d’acier ce qui ne permet pas de bien dormir.
    Note de bienchoisir : nous ne conseillons pas ce type de matelas à ressorts.
    • Les ressorts ensachés
    C’est à l’heure actuelle la technologie de ressorts la plus aboutie. Le principe est que chaque ressort est enveloppé dans un sachet. La ventilation n’est pas altérée mais le plus important c’est que l’indépendance de couchage soit préservée. Chaque ressort est indépendant de son voisin. Avec ce type de matelas vous ne transpirerez pas la nuit et vous pourrez bouger autant que vous voulez sans réveiller votre partenaire.
    Note de bienchoisir : nous conseillons ce type de matelas à ressorts.

    Derniers articles postés

    Les effets du travail de nuit sur notre sommeil

    Lorsque la journée est finie, nous avons tous hâte de retrouver notre domicile, de se détendre et de passer une bonne nuit de sommeil. Mais certaines professions, comme les secteurs de la santé ou de la sécurité, ne s’arrêtent jamais. Près de 3,5 millions de...

    «SOS, je me réveille la nuit» : 5 solutions

    Les troubles du sommeil peuvent être fréquents. Diverses raisons peuvent expliquer ce phénomène dérangeant, car vos nuits ne sont de ce fait pas aussi réparatrices qu’espéré. Les réveils nocturnes peuvent avoir une origine intrinsèque (interne à l’organisme) tels que...

    Les réseaux sociaux peuvent-ils troubler notre sommeil ?

    C’est une étude récente de « l’Eastern Ontario Research Institute » qui accable  ados et jeunes adultes, dont la plupart ont grandi avec le développement fulgurant des réseaux sociaux. On parle ici d’un échantillon de 5242 jeunes adultes, accordant au moins une heure...

    Suivre « pas à pas » vos activités et votre sommeil

    Cette grande mode des capteurs d’activités est apparue dans les années 2012, parmi tous les objets connectés qui ont donné naissance à la notion de « l’auto-évaluation ».  Le but étant de connaitre et de surveiller nos différentes activités physiques et physiologiques...

    Comprendre ses nuits avec le capteur d’activité Beurer

    Prise en main : Très simple d’utilisation, le capteur sous forme de disque se glisse directement sous le matelas. l’objet et très discret, imperceptible. La connexion avec le smartphone se fait via le Bluetooth de votre appareil.  Utilisation : Tout...

    Vous n'êtes plus en ligne