Vous êtes ici : Accueil / Blog / Literie / Les effets du travail de nuit sur notre sommeil
  • matelas PACIFIC + sommier B5- 140x190 cm, matelas 100% latex 3 zones de confort, sommier à lattes recouvertes tapissier
  • Sommier électrique CONFORTEO gris chiné  + matelas ATLANTIC- 2x80x200 cm, matelas 100% latex 5 zones, sommier électrique à lattes 2 moteurs tapissier déco
  • Sommier neoUSB 140x190 cm
  • matelas SIRIUS+ sommier FLEXALATT- 140x190 cm, matelas ressort ensachés 7 zones, sommier à lattes suspendues tapissier
  • Matelas CELTIC - 140x190 cm ressorts ensachés
  • matelas PACIFIC + sommier B5- 140x190 cm, matelas 100% latex 3 zones de confort, sommier à lattes recouvertes tapissier
  • Sommier électrique CONFORTEO gris chiné  + matelas ATLANTIC- 2x80x200 cm, matelas 100% latex 5 zones, sommier électrique à lattes 2 moteurs tapissier déco
  • Sommier neoUSB 140x190 cm
  • matelas SIRIUS+ sommier FLEXALATT- 140x190 cm, matelas ressort ensachés 7 zones, sommier à lattes suspendues tapissier
  • Matelas CELTIC - 140x190 cm ressorts ensachés

Les effets du travail de nuit sur notre sommeil

21 avr 2017 à 16h54 par Ma Literie
Travail de nuit et conséquences sur le sommeilLorsque la journée est finie, nous avons tous hâte de retrouver notre domicile, de se détendre et de passer une bonne nuit de sommeil. Mais certaines professions, comme les secteurs de la santé ou de la sécurité, ne s’arrêtent jamais.

Près de 3,5 millions de personnes travaillent la nuit, soit 15,4% des salariés. Alors que plus de 70% des français se plaignent de troubles du sommeil, quand est-il des personnes qui sont confrontés au travail nocturne ?

Quels en sont les effets sur notre organisme et comment améliorer le quotidien de nos chers noctambule ?



 
 

1. Risques cancérogènes

Notre corps et notre esprit sont rythmés par l’alternance du jour et de la nuit. Travailler la nuit est incompatible avec notre horloge biologique et engendre des effets néfastes sur notre physique mais également sur notre psychique. Des études ont démontrés que le travail nocturne peut contribuer au développement de certains cancers. L’horloge biologique étant perturbée, l’organisme produit moins de mélatonine. Véritable hormone du sommeil, elle agit comme une protection contre le cancer.
 

2. Troubles digestifs

Ce rythme de vie a également des effets néfastes sur l’alimentation qui provoque des troubles gastro-intestinaux. Nos organes ne fonctionnent pas de la même manière le jour et la nuit. Notre système digestif est programmé en fonction de notre horloge biologique. C’est pourquoi lorsque ces personnes s’alimentent à des moments ou les organes sont programmés pour le repos, des troubles digestifs apparaissent. Aussi, une mauvaise alimentation peut aggraver ces troubles. Le temps consacré à la préparation des repas est plus faible et généralement, ceux qui travaillent la nuit sont plus enclins de se diriger vers une nourriture rapide au détriment de repas sains.
 

3. Vie sociale

Au niveau social, des tensions apparaissent et notamment dans le cadre familial. Le fait d’être en décalage ne permet pas d’entretenir de bonnes relations car leur temps est compté. Ils ne peuvent pas passer suffisamment de temps auprès de leur entourage et donc de profiter des moments fondamentaux, comme les repas, où la famille se retrouve. Il est primordial de conserver ces liens pour l’équilibre émotionnel et pour la santé physique. L’absence de relations sociales peut engendrer un isolement, voire une dépression.
 

4. Vigilance et accident

Les travailleurs de nuits ne sont pas en conditions adéquates pour avoir un sommeil réparateur. Contrairement à nous, ils dorment le jour et doivent allier sommeil et pollution auditive (voiture, pompiers, travaux...). Nous ne vous dirons jamais assez : le manque de sommeil a un impact sur notre système cognitif et notre organisme ! Nous sommes moins vigilants et donc nous avons plus de risques d’accidents. Ceux qui travaillent la nuit sont sept fois plus sujets aux accidents de travail ou de la route.
 

5. Nos conseils pour bien récupérer

Afin d’éviter un maximum ces effets néfastes dû à votre carrière, voici nos conseils :

  •  Constituez un environnement propice au sommeil en investissant dans une paire de rideaux occultant et dans des boules quiés pour que votre cerveau se mette en condition « nuit ». Surtout, éteignez votre téléphone afin que vos proches ne puissent pas vous déranger et interrompre votre sommeil ;

  •   A partir de 3h du matin, évitez les excitants comme le café ou les sodas. Privilégiez-les en début de service. Il faut que votre organisme évacue les excitants 3h à 4h avant d’aller se coucher ;

  • Prenez soin de votre régime alimentaire. Votre système digestif ne doit pas être agressé par des aliments trop gras, trop sucrés ou consistant. Essayez de vous préparer des plats pour les emmener au travail (et vous ferez des économies !) ;

  • Adoptez une literie confortable avec un matelas adapté à vos besoins pour vous assurer un sommeil de qualité

  • Dormez en rentrant au lieu d’attendre l’après-midi. La production de mélatonine est à son maximum le matin ce qui est propice à un sommeil profond


Article rédigé par Caroline du Magasin Maliterie de Nice

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Combien font huit plus un ? (chiffres)