« SOS, je me réveille la nuit » ! Les troubles du sommeil peuvent être fréquents. Diverses raisons peuvent expliquer ce phénomène dérangeant, car vos nuits ne sont de ce fait pas aussi réparatrices qu’espéré. Les réveils nocturnes peuvent avoir une origine intrinsèque (interne à l’organisme) tels que le syndrome des jambes lourdes ou l’apnée du sommeil, ou une origine extrinsèque (cause extérieure) tels que le surmenage, les angoisses, la tristesse liée à un souci affectif et émotionnel oppressant. En général, le bien-être émotionnel et la santé physique sont directement liés.

Face à ces troubles, plusieurs solutions peuvent exister :

Les plantes naturelles

Plusieurs plantes naturelles aux vertus calmantes et sédatives peuvent favoriser l’endormissement et limiter les réveils intempestifs au milieu de la nuit : fleur d’oranger sous forme d’infusion, la passiflore, le houblon.

Une phase de calme

Préparer sa nuit avec une phase de calme de minimum 1h avant le coucher : éviter le sport, les écrans télé ou d’ordinateur, les excitants, et privilégier les activités tranquilles. Le thé ou le café n’empêchent pas de s’endormir, mais ils continuent à agir quand on dort et peuvent altérer la qualité du sommeil. Un verre de lait peut favoriser le corps à se rendormir, et un bain chaud favorisera la détente.

La température

Choisir la bonne température pour dormir : l’idéal est autour de 18°C, hiver comme été si possible. Au-delà, la chaleur fragmente le sommeil, favorise les réveils et limite la respiration

Pensées négatives

Ne pas se retourner dans son lit en attendant que le sommeil revienne, car cela ne peut qu’aggraver la situation. Ne ruminez pas sous la couette en vous disant que la journée qui arrive va être compliquée. Ces pensées induisent de la colère et de l’anxiété, et un cycle vicieux qui va entretenir le phénomène d’insomnie. Levez-vous quelques minutes, lisez quelques pages de la suite de votre livre et retournez continuer votre nuit. Il est important d’être le plus détendu possible et de faire le vide.

Pas de lumière

Restez dans la pénombre : il est nécessaire de garder les yeux et l’esprit en mode « nuit ». Autrement, votre cerveau va penser qu’il est l’heure de se  réveiller et retrouver le sommeil sera compliqué. Votre cerveau doit rester accoutumé à l’obscurité durant ses périodes de réveils.

sos-je-me-reveille-la-nuit

Des réveils récurrents associés à de la fatigue durant la journée, des somnolences et des troubles de la concentration, peuvent cacher un problème de santé. Le mieux est alors de faire un bilan pour les écarter. De même, des réveils qui surviennent du jour au lendemain et qui se répètent les nuits suivantes, peuvent être le signe qu’il est temps de vérifier votre literie. Ne la négligez pas, celle-ci doit vous procurer le relâchement et le confort nécessaire à la bonne qualité de votre sommeil.

Vous n'êtes plus en ligne