Pour moi, la moins récente est « I go to sleep » écrite et composé par le chanteur du groupe The Kinks, Ray Davis en 1965. Celle-ci sera reprise et rendue populaire en 1981 par le groupe The  Pretenders  dont la chanteuse Chrissie Hynde n’est autre que la compagne de Ray Davies. Plusieurs versions de ce titre seront réadaptées ensuite, dont une version frenchie en 1982 par Julie Pietri intitulée « Et c’est comme si » qui sera tout de même certifiée disque d’or  cette même année. Voici donc la version la plus connue,  jouée et interprétée par le groupe The Pretenders :

 

En 1989, Patrick Bruel signe un titre intitulé « Dors » pour son album « Alors regarde », l’album qui le révèle vraiment au public et fera déferler la vague « Patriiiiiiiick » durant sa tournée qui durera jusqu’en 1991 et où débutera ici une des plus belles histoires d’amour entre un artiste et son public qui perdure encore aujourd’hui. Dans son titre « Dors », l’auteur semble s’adresser à une tierce personne (enfant, femme, frère,…) en lui conseillant de dormir mais de ne « jamais fermer les yeux », ce qui signifie dans le texte que dormir ou rêver ne doit pas être synonyme de « fermer les yeux » sur ce qui se passe ou peut se passer autour de soi, comme pour éviter un éveil trop brutal sur le monde extérieur.

 

En 1994, c’est sous le label WEA que le groupe de rock français Daran et les chaises écrit, compose et interprète un titre intitulé « Dormir dehors ». Ce titre est tiré d’un album appelé « Huit barré » et je vous mets au défi de réussir à citer un des autres titres de cet album. Toujours est-il que cette chanson était devenue assez populaire dans les années 90 et fera partie du patrimoine rock français de cette époque. Le clip était assez…original et le texte est court, simple mais efficace.

En 1997, c’est Florent Pagny qui interprète, tout comme Patrick Bruel plus haut, une chanson intitulée « Dors ». Celle-ci a été écrite et composée par Erick Benzy pour l’album « Savoir aimer » qui restera l’album le plus populaire et le plus vendu de Florent Pagny. Il est certifié disque de diamant avec 1.8 millions d’exemplaires vendus et recevra deux victoires de la musique en 1998 pour « Meilleur artiste masculin » et « Meilleur clip » pour le titre éponyme.

Plus récemment et toujours en français dans le texte, c’est l’artiste belge Stromae, Paul Van Haver de son vrai nom, qui signe un titre intitulé « Sommeil ». Ce titre est écrit et composé dans son grenier aménagé pour son deuxième album « Racine carré » en 2013. Cet album qui rencontrera un immense succès. En 2015, il s’est vendu à plus de 2,5 millions d’exemplaires dont près de 2 millions en France. Stromae partira sur les routes pour un tournée qui durera environ 2 ans avec plus de 200 concerts qui l’emmèneront même jusqu’en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord avec plusieurs dates aux Etats-Unis. Son titre « Sommeil » semble traiter ici du sujet des excès d’un homme semblant préférer à sa vie idéale les excès des soirées arrosées.

 

Et je terminerai cet article avec, en 2016, le groupe The Lumineers qui nous offre un titre intitulé « Sleep on the floor » qui signifie « Dormir par terre ». 1ère chanson proposée sur leur album « Cleopatra » paru en 2016. Ce titre semble faire référence à un road trip effectué ou d’une évasion pour fuir la dure réalité quotidienne, promettant de partir sans brosse à dents et possiblement de devoir « dormir par terre », tout un programme !

 
Néanmoins dormir sur le sol n’est pas la solution la plus confortable qui soit, mais heureusement nous avons la solution.

Article rédigé par Tony responsable du magasin MaLiterie à Angers.

Vous n'êtes plus en ligne